This image has an empty alt attribute; its file name is getting-things-done-1024x466.jpg
Image by Gerd Altmann from Pixabay

Un problème pour les gens en général, mais peut-être plus aigu encore pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale, est de faire les choses et ne pas procrastiner. Le titre de ce blogue vient du système GTD (Getting Things Done) du livre de David Allen S’organiser pour réussir. Je pense qu’un grand défi pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale est de modérer leurs attentes sur ce qu’elles peuvent faire. Vous n’avez probablement pas toujours eu des problèmes de santé mentale et pouviez en faire plus dans le passé, lorsque le stress, l’anxiété, la dépression, la paranoïa, etc. n’étaient pas au premier plan pour vous.

En ce qui me concerne, j’ai appris à en faire juste assez. Quand je fais de l’exercice, je m’entraîne jusqu’à ce que je sois fatigué, au lieu de me comparer à ce que je pouvais faire avant, ou de me comparer aux autres, ou aux attentes ou aux normes des autres. Je fais de même pour les tâches, les devoirs et les objectifs. Je pense que 30 minutes par semaine, pour ranger mon appartement, suffisent, surtout si je suis fatigué ou léthargique après plus de 30 minutes.

J’ai eu cette idée dans le livre de David Burns Être bien dans sa peau, chapitre 5 « Votre apathie : comment vous en guérir ». Il suggère de fixer un délai de 15 minutes pour faire quelque chose que vous remettez à plus tard. Si vous voulez continuer après 15 minutes, très bien. Mais si vous avez fait 15 minutes, c’est un progrès. Si vous pouvez faire 15 minutes par jour, plusieurs fois par semaine, alors la tâche sera lentement accomplie. Plus important encore, une fois que vous commencez à faire les choses que vous avez remises à plus tard, vous vous sentez généralement mieux, vous avez plus d’énergie et vous pouvez probablement commencer à vous fixer des objectifs de 20 minutes, puis de 25 minutes, etc.

Cela semble être une loi, qui pourrait être liée aux lois du mouvement de Newton. Une chose au repos a tendance à rester au repos à moins qu’une force n’agisse sur elle pour la faire bouger. Quelque chose qui se déplace dans une certaine direction continuera à se déplacer dans cette direction, à moins qu’une force n’agisse sur elle. Ainsi, si vous lancez une balle directement vers le haut, elle monte sur une certaine distance, puis la résistance de l’air et la gravité la ralentissent jusqu’à l’arrêt, et la gravité la ramène au sol. La résistance de l’air et la gravité sont les forces qui agissent contre la balle lorsqu’elle est propulsée dans une certaine direction.

Lorsque nous voulons faire quelque chose, il peut y avoir toutes sortes de forces différentes qui agissent contre nous : notre faible estime de soi, notre manque de confiance en soi, notre discours négatif, les autres personnes qui nous critiquent ou nous jugent, la pression des pairs, etc. Mais même dans ces cas, la capacité d’agir encore et encore, créer un élan en soi, et cela peut permettre de surmonter les forces qui pèsent sur une personne. En prenant l’habitude de nettoyer votre maison/appartement 15 minutes par jour, vous prenez de l’élan, et vous obtenez l’énergie nécessaire pour le faire 20 minutes par jour. Vous pouvez aussi vous fixer d’autres objectifs que vous n’auriez pas atteints autrement en raison de l’élan ou de l’énergie supplémentaires que vous obtenez. Mais parce que nous sommes des créatures limitées, avec seulement une certaine quantité d’énergie à dépenser en une journée, le ciel n’est pas la limite (comme certains veulent nous le faire croire).

Avant, j’essayais de faire toutes mes courses en une journée. Pour beaucoup de gens, c’est peut-être le seul choix qu’ils ont, parce qu’ils travaillent à plein temps. Je suis vite fatigué par les courses et je me sens généralement déprimé après une journée de « shopping ». Autrefois, je me rendais dans une ville assez grande, à une demi-heure de route, pour faire mes courses. Aujourd’hui, j’achète beaucoup en ligne et je fais mes courses sur place. Je divise aussi mes courses en plusieurs jours au lieu de les faire toutes en même temps. Ainsi, au lieu d’être déprimé, fatigué et gêné par des problèmes de santé mentale, les courses peuvent être réellement agréables (vous imaginez ?).

Lecture supplémentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.