Fin des temps

Image by Brigitte makes custom works from your photos, thanks a lot from Pixabay

La fin des temps, également appelée Armageddon ou Apocalypse, est une croyance commune à de nombreuses religions, comme l’explique cet article de Wikipedia.

Conseils pour les temps difficiles:

“Sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles, car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, impies, insensibles, implacables, calomniateurs, violents, cruels, ennemis du bien, traîtres, emportés, aveuglés par l’orgueil, amis du plaisir plutôt que de Dieu. Ils auront l’apparence de la piété mais renieront ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces gens-là.” (2 Timothée 3:1-5, La Bible)

Le bon côté des choses, c’est ce verset biblique bien connu : Isaïe 2:4 – “Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. Ceux-ci mettront en pièces leurs épées pour en faire des socs de charrue, et leurs lances pour en faire des serpes. Aucune nation ne prendra plus les armes contre une autre et l’on n’apprendra plus à faire la guerre.”

Je crois que la prière du Seigneur est toujours vraie (Matthieu 6:9-13) – ‘Notre Père céleste! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; ne nous expose pas à la tentation, mais délivre-nous du mal[a], [car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!]’

Cette idée de doubles opposés, comme la lumière et l’obscurité, ou le yin et le yang, a vraiment fait surface pour moi en écrivant ce blog. La foi bahá’íe enseigne que l’Armageddon n’est pas la fin complète du monde, mais la fin de la façon dont le monde a été, où le pouvoir, l’ego, l’injustice, les préjugés, l’inégalité et le péché ont été des caractéristiques trop courantes de la vie. C’est une époque très tumultueuse où le chaos et la confusion règnent, où les forces de la lumière et des ténèbres semblent s’affronter dans la société et au sein même des individus. On l’a comparée aux douleurs de la naissance d’une nouvelle ère.

« Ô peuples, levez-vous et, par le pouvoir de la puissance de Dieu, prenez la résolution de vaincre votre ego, dans l’espoir qu’un jour la terre entière soit sanctifiée et libérée de la servitude où la tiennent les dieux de ses vaines chimères – dieux qui ont infligé de si grandes pertes à leurs malheureux adorateurs et qui sont responsables de leur misère. Ces idoles constituent l’obstacle qui freine l’homme dans ses efforts pour avancer dans la voie de la perfection. » (Florileges d’ecrits de Baha’u’llah, #43)

« Une tempête d’une violence sans précédent, d’une trajectoire imprévisible, aux effets immédiats catastrophiques, aux conséquences finales incroyablement glorieuses, balaie aujourd’hui la surface de la terre. Sa force motrice gagne impitoyablement en ampleur et en puissance. Sa force purificatrice cependant, bien que largement insoupçonnée, s’accroît de jour en jour. L’humanité prise aux griffes de sa puissance dévastatrice est frappée par les signes de sa fureur irrésistible. Elle ne peut ni en percevoir l’origine, ni en sonder l’importance, ni en discerner l’issue. Abasourdie, angoissée et impuissante, elle regarde ce grand et puissant vent de Dieu envahir les régions les plus éloignées et les plus belles de la terre, faire trembler ses fondations et basculer son équilibre, séparer ses nations, détruire les foyers de ses habitants, ravager ses cités, mener ses rois à l’exil, détruire ses avenues, déraciner ses institutions, ternir sa lumière et harceler les âmes de ses habitants. » (Shoghi Effendi, Voici le jour promis)

« La plume prophétique de Bahá’u’lláh a proclamé : Le temps de la destruction du monde et de ses peuples est arrivé. Il affirme particulièrement : L’heure de la plus grande convulsion approche. Le jour promis est arrivé, le jour où surgiront au-dessus de vos têtes et sous vos pieds des jugements lancinant disant : « Goûtez ce que vos mains ont accompli ! » Bientôt les souffles de son châtiment vous fouetteront et vous serez enseveli sous la poussière de l’enfer. Il dit aussi : Et lorsqu’arrivera l’heure dite apparaîtra soudain ce qui fera trembler les membres de l’humanité. Le jour approche où son feu [de civilisation] dévorera les cités, où la Langue de Grandeur proclamera : « Le Royaume est à Dieu, le Tout-Puissant, le Très-Loué ! » Et se référant aux insensés sur la terre, il a écrit : Le jour viendra bientôt où ils appelleront à l’aide et ne recevront pas de réponse. Il a en outre prophétisé : Le jour approche où la colère furieuse du Tout-Puissant s’emparera d’eux. Il est en vérité l’Omnipotent, le Maître de tout, le très Puissant. Il lavera la terre de la souillure de leur corruption et la donnera en héritage à ceux de ses serviteurs qui sont proches de Lui. » (Shoghi Effendi citant Baha’u’llah, Voici le jour promis)

Ce n’est pas à nous, simples mortels que nous sommes, à une époque si critique de la longue et tumultueuse histoire de l’humanité, d’arriver à comprendre avec précision et de façon satisfaisante les pas qui amèneront une humanité ensanglantée, pitoyablement ignorante de son Dieu, et insoucieuse de Baha’u’llah, de son calvaire à sa résurrection finale. Ce n’est pas à nous, témoins vivants de la puissance de sa Foi qui domine tout, de douter un instant, quelle que soit l’ampleur de la misère noire qui endeuille le monde, de la capacité de Baha’u’llah à faire, avec le marteau de sa volonté, par le feu de l’épreuve, sur l’enclume de cette époque douloureuse et sous la forme particulière que son esprit avait imaginé, de ces fragments éparpillés et mutuellement destructeurs dans lesquels un monde perverti est tombé, une seule unité, solide et indivisible, capable de réaliser son dessein pour les enfants des hommes.

Il nous appartient plutôt, quelle que soit la confusion de la scène, quelle que soit la tristesse de l’horizon actuel, quelle que soit la limite de nos ressources, d’oeuvrer sereinement, avec confiance, et sans relâche, afin d’apporter notre part de soutien, de quelle que façon que les circonstances nous le permettent, à la mise en oeuvre des forces qui, ordonnées et dirigées par Baha’u’llah, mènent l’humanité hors de cette vallée de la misère et de la honte vers les plus hauts sommets du pouvoir et de la gloire. (Shoghi Effendi, Voici le jour promis)

Versets de la Bible :

Écrits et prières bahá’ís connexes :

Dans son livre Les leçons de Saint-Jean d’Acre, Abdu’l-Baha explique cinq versets bibliques relatifs à la fin des temps:

Livres et sites de web :

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *