Un jour à la fois – des commentaires

Outre les quatre premières étapes des programmes anonymes en 12 étapes, l’idée du programme en 12 étapes que je trouve la plus utile est de vivre un jour à la fois. Ce n’est pas une idée nouvelle, comme Jésus l’a dit (Matthieu 6:34). Dale Carnegie a écrit de cette idée dans le premier chapitre de son livre « Comment dominer le stress et les soucis« , publié pour la première fois en 1948.

Quand toutes les puces sont épuisées, j’ai peu de foi en Dieu ou en moi-même, je me sens submergée ou sans espoir, vivre un jour à la fois est parfois la seule chose qui me permet de continuer. J’ai entendu lors d’une réunion émotifs anonymes, si une journée c’est trop, vivez une heure à la fois, et si une heure c’est trop, vivez un instant à la fois. Vivre un moment à la fois ressemble à de la pleine conscience, un autre sujet sur lequel j’espère bloguer.

Bien sûr, une personne a besoin de buts et d’objectifs pour l’avenir. J’ai lu dans plusieurs livres ou ressources qu’une personne doit diviser les grands objectifs en objectifs plus petits et diviser ces petits objectifs en tâches réalisables. Les objectifs SMART sont une stratégie pour définir des objectifs pratiques.

Choisir les objectifs et les buts est pratique pour les gens ayant des problèmes de santé mentale. Cela vous donne un but sur lequel concentrer, et évitez de penser trop sur le négatif de la vie. Travailler pour les buts et les atteindre renforce votre estime de soi.

Souvent, décomposer les grands objectifs en petits objectifs ou tâches n’est pas pratique, prend trop de temps. Parfois, on ne sait pas assez à propos du but, du problème, ou de l’objectif de le faire. Dans ce cas, la meilleure stratégie est de faire la meilleure chose suivante, ou la prochaine chose la plus importante.

Lorsque j’essaie de mettre en œuvre une vertu ou l’enseignement de la foi baha’ie, vivre un jour à la fois s’adapte parfaitement. Je trouve comment pratiquer l’enseignement du mieux que je peux (qui est tout ce que je peux faire de toute façon), le mettre en pratique, réfléchir sur l’expérience, puis généralement trouver une façon plus efficace ou mature de pratiquer l’enseignement le lendemain. Au moins, c’est mon but. Dans la pratique, je fais juste ce que je peux, qui est généralement moins que ce que j’espère faire. J’ai entendu dire que les Baha’is en Colombie utilisent cette stratégie de planification/ action/réflexion, où la méthode Ruhi a été développée. Dans essence, vivre un jour à la fois est tout ce qu’une personne peut faire de toute façon. 

Je pense qu’un grand défi de vivre un jour à la fois, c’est de lâcher le contrôle et l’ego. Notre société nous enseigne à rechercher le contrôle, la domination, la supériorité, l’autoagrandissement, la richesse matérielle et le pouvoir. Ces valeurs semblent être des bases de la société occidentale et sont probablement responsables dans une large mesure de l’augmentation de la richesse matérielle au cours des siècles, en particulier les deux derniers. Malheureusement, au cours des deux derniers siècles, il y a eu des gagnants, principalement l’élite parmi la culture et les colonies européennes blanches, et il y a eu des perdants, peut-être à peu près tout le monde.

La classe moyenne dans diverses nations a bénéficié, mais cette classe moyenne est également à la merci de nombreuses forces et les changements. La foi baha’ie enseigne que les extrêmes de richesse et de pauvreté est un signe d’injustice et de corruption dans la société, comme des préjugés systémiques aussi. La foi baha’ie enseigne que nous sommes les enfants d’un Dieu unique, qui nous aime tous de la même manière, et comme les autres religions, nous devons suivre la règle d’or, traiter les autres comme nous voulons être traités, et souhaiter aux autres ce que nous souhaitons pour nous-mêmes. Les valeurs égocentriques de l’humanité qui ont trop souvent caractérisé la civilisation humaine, non seulement victimisent les faibles et les vulnérables, mais corrompent les puissants. En fin de compte, la station des gens dans la prochaine vie pourrait être tout à fait différente que leur station dans cette vie: Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers. (Bible, Matthieu 19:30)

Afin de vivre un jour à la fois, je soupçonne qu’il faut croire en une puissance supérieure bienveillante qui a notre bien-être à l’esprit. S’il n’y a pas de force omnipotente bienveillante dirigeant les affaires du monde, alors vous devez tout faire vous-même, si vous allez obtenir ce que vous voulez, avez besoin, désirez et aspirez. Le problème avec cela, c’est que les autres luttent chaque jour pour obtenir ce dont ils ont besoin veulent et désirent. Souvent, vous êtes un obstacle sur leur chemin ou une menace à ce qu’ils veulent. Donc commence une bataille de volontés, avec le plus fort gagnant, et le plus faible étant victime sous une forme ou une autre. La vie pour beaucoup devient très injuste, grossière, dure – un environnement où il me semble qu’il y a souvent un état de guerre non déclaré entre les membres de la famille, les amis/ennemis, les voisins, les travailleurs et les citoyens.

Si vous faites confiance à un Créateur Tout-Puissant qui a en tête les meilleurs intérêts de chacun, vous pouvez laisser aller et laisser Dieu, mettre votre vie dans les mains de Dieu, et suivre ce que vous comprenez comme Sa Volonté pour vous. Ce n’est pas à vous de décider si le succès vient ou non, parce que les plans de Dieu pour vous sont plus bénéfiques pour vous que vos propres plans. Vous êtes même détaché de toute l’idée de réussite matérielle et/ou professionnelle, à mon avis trop souligné dans la société nord-américaine. J’espère bloguer sur les preuves de l’existence d’un Créateur. William Hatcher a écrit un essai en anglais pour prouver l’existence de Dieu, et vous pouvez écouter son discours sur ce sujet en français.

Je pense que le détachement est nécessaire. C’est plus difficile de vivre un jour à la fois quand on est attaché aux buts, aux résultats désirés, aux gens, ou au monde. Quand on est attaché à ces choses, on soucie du lendemain et de l´avenir. On va essayer de contrôler la vie et les gens, au lieu de laisser Dieu contrôler l´univers.  

¨Dieu m’accorde la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse de connaître la différence. ¨  

¨Nul ne peut atteindre les rives de l’océan de la vraie compréhension s’il n’est détaché de tout ce qui existe au ciel et sur la terre. ¨ (Baha´u´llah

Je pense également qu’il faut reconnaître la nature transitoire, fugace, imprévisible, voire capricieuse et inconstante de ce monde et de ses habitants. ¨ Nous révélons ces paroles graves et convaincantes dans l’intention de persuader le chercheur qu’il devrait tenir pour transitoire tout ce qui n’est pas Dieu et pour pur néant tout ce qui n’est pas lui, l’objet de toute adoration ¨

Le monde est en désarroi et de chaos, d’imprévisibilité, où les choses peuvent changer rapidement et les situations peuvent être éphémères. Il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que les personnes ou les situations restent constantes, prévisibles et immuables. Une situation qui semble solide et certaine pourrait disparaître silencieusement sans que personne s’en aperçoive, comme les titans canadiens de longue date du commerce de détail comme Eaton’s, K-Mart, Future Shop et Zellers. Une personne ou un adversaire qui semble très puissant, extrêmement confiant, sûr de lui-même, voire intimidant et menaçant, pourrait plus tard perdre toute sa force et sa confiance en lui. Héraclite a dit il y a 2600 ans, on ne pouvait pas marcher deux fois dans la même rivière, ce qui signifie que les choses changent constamment. J’ai lu dans un cahier de textes de sociologie que plus la technologie change rapidement, plus la société change rapidement. Quiconque est exposé au monde de la technologie, ou plus encore pour ceux qui travaillent dans le domaine de la technologie sait à quelle vitesse il évolue ces jours-ci. Je soupçonne qu’il n’y a jamais eu de temps dans l’histoire de l’humanité où les choses étaient aussi éphémères ou l’avenir si incertain.

Le monde n’est qu’une vaine et vide parade, un pur néant n’ayant que l’apparence de la réalité. Ne mettez pas en lui vos affections. Ne brisez pas le lien qui vous unit à votre Créateur, ne soyez pas de ceux qui se sont écartés de ses sentiers et qui errent loin de Lui. En vérité, je vous le dis, le monde est semblable à ces mirages du désert que le voyageur altéré prend pour de l’eau et que de tout son pouvoir il s’efforce d’atteindre, jusqu’au moment où y étant parvenu, il s’aperçoit que ce n’était qu’illusion pure. Le monde peut être encore comparé à l’image sans vie de la bien-aimée qu’après une longue recherche l’amant finit par trouver et qui, à sa grande déception, se révèle telle, qu’elle ne peut, hélas ! satisfaire ni apaiser sa faim. (Baha´u´llah)

Ô fils de ma servante ! Ne sois pas troublé dans la pauvreté ni confiant dans la richesse, car la pauvreté succède à la richesse et la richesse à la pauvreté. Pourtant, être pauvre en tout sauf en Dieu est un bienfait merveilleux, n’en amoindris pas la valeur. À la fin, ce bienfait te rendra riche en Dieu et tu saisiras la signification de la parole « En vérité, vous êtes les pauvres »; et le verset sacré « Dieu est le possesseur de toutes choses », surgira comme le vrai matin, resplendissant de toute sa gloire à l’horizon du cœur de l’amant. Et tu te trouveras en sécurité sur le trône de la richesse. (Baha´u´llah)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *